<<Retour

Mon chien vomit…

 

Le terme de vomissement désigne l'expulsion brutale du contenu de l'estomac au cours d'un effort musculaire douloureux (muscles de l'abdomen et du diaphragme). C'est un acte réflexe complexe dont le déclenchement et la coordination dépendent du système nerveux central. Il est souvent précédé de mouvements de mâchonnements et d'un écoulement abondant de salive. Il peut être la conséquence d’une simple indigestion ou d’un excès de gloutonnerie. Il peut aussi être la conséquence d’une maladie du tube digestif (estomac, intestin) ou d’une maladie générale (parvovirose, diabète…). Dans le premier cas, une simple mise à la diète suffira à rétablir l’animal. Mais dans tous les autres cas, il sera indispensable de consulter son vétérinaire pour obtenir un traitement adapté et efficace.

 

Attention, il ne faut pas confondre vomissement avec une régurgitation.

La régurgitation correspond au rejet du contenu pharyngé ou œsophagien sans contraction douloureuse de l'abdomen ou du diaphragme. Elle résulte d'une lésion ou d'un mauvais  fonctionnement du pharynx ou de l'œsophage. La régurgitation est souvent immédiate après la prise de nourriture et le chien rend des croquettes non digérées.

 

Le vomissement peut cependant être lié au repas ou non. En effet, dans le cas de vomissements liés aux repas, le chien vomira quelques minutes à quelques heures après la prise du repas. Dans ce cas, le vomissement contiendra des aliments presque digérés. Si le vomissement à lieu en dehors des repas, il ne sera bien souvent constitué que de bile et de mucus gastrique (mousse jaunâtre).

L’aspect du vomissement ne rend pas forcément compte de la gravité de l’atteinte du chien. En effet, un vomissement de bile et de mucus est parfois anodin. Le chien qui vient de manger de l’herbe va vraisemblablement vomir. Il n’y aura aucune conséquence. C’est en revanche un peu plus ennuyeux lorsque ce phénomène devient courant, à chaque promenade voire plusieurs fois par promenade. Contrairement aux idées reçues, le chien ne cherche pas à se « purger ». Il n’y a aucune action anti-parasitaire lors de ce phénomène ! Souvent, le chien mange de l’herbe car il a une sensation de gène au niveau de l’estomac, qui le pousse à ingérer ce qu’il trouve dans l’espoir de calmer ses douleurs gastriques. Bien entendu, les vomissements de bile peuvent aussi être la conséquence d'un reflux  biliaire de l'intestin vers l'estomac, d'une diminution des contractions de l'estomac, de la présence d'un corps étranger dans l'intestin ou encore d'une pancréatite.

Le sang dans les vomissements inquiète très souvent le propriétaire, bien plus que le vomissement précédent. Là encore, la gravité de l’affection n’est pas obligatoirement en corrélation avec cette présence de sang. En effet, lors du vomissement, il est possible qu’un petit vaisseau sanguin éclate, et voila un vomissement avec un petit filet de sang. Rien de bien grave. Les caillots de sang frais sont produits par des lésions récentes de la muqueuse tandis que le sang produit par une lésion ancienne et qui a séjourné dans l'estomac prend une teinte brun noirâtre. Evidemment, un vomissement avec beaucoup de sang devient une urgence et il faut se rendre le plus vite possible chez son vétérinaire.

Pour finir, l’aspect le plus inquiétant des vomissements est celui qui a un aspect fécaloïde. Ils surviennent lors de l'arrêt du transit intestinal qui suscite secondairement un développement bactérien anormal. C’est le cas dans les obstructions ou les paralysies de l'intestin (iléus).

 

Il faut ensuite différencier les vomissements aigus ou chroniques.

Les vomissements aigus sont d'apparition brutale et généralement provoqués par une maladie du tube digestif lui-même (estomac, intestin) telle qu'une gastrite, une occlusion intestinal ou par une maladie générale comme une parvovirose ou une pancréatite aiguë.

Les vomissements chroniques sont des vomissements répétés et prolongés pendant plusieurs jours ou semaines et sont alors bien souvent dus à des affections non digestives telles qu'un diabète, une affection du système nerveux, un pyomètre. Ils peuvent aussi être la conséquence de la prise de certains médicaments comme des anti-inflammatoires par exemple.

 

 

Que faire en cas de vomissements ?

 

Dans le cas de vomissements exceptionnels et sur une courte période (deux à trois fois en une matinée, tous les ans, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Dans ce cas, une diète de 24 heures (pas de nourriture mais de l’eau fraîche à volonté) suffira à faire tout rentrer dans l’ordre. Il faudra ensuite donner à son chien une alimentation facilement digestible, comme du riz très cuit et éventuellement de la viande blanche pendant un ou deux jours et enfin revenir progressivement vers une alimentation normale. Les vomissements ne doivent plus continuer, s’ils persistent, il faut consulter un vétérinaire.

 

Les vermifuges


Les parasites internes sont bien souvent à l’origine de diarrhées et de vomissements. Ils feront l’objet de deux traitements annuels pour éviter une éventuelle contamination des maîtres par leur animal. De plus, la présence de parasites intestinaux peut provoquer de graves dommages allant d’un amaigrissement à la mort. Les vermifuges actuels se déclinent sous des formes variées et votre vétérinaire saura vous conseiller la spécialité la plus adaptée à votre animal. On conseille de plus de changer de molécule régulièrement pour éviter les résistances. Conservez donc dans le carnet de santé de votre animal, les petites vignettes indiquant le nom du produit administré. Il sera plus facile alors de trouver un produit complémentaire à celui déjà utilisé.



De toute façon, en cas de vomissements très fréquents, de vomissements sur plus d’une journée ou si le chien est abattu, fatigué voire s’il a de la fièvre, il faut consulter le plus vite possible. Les vomissements peuvent être une urgence vétérinaire ! Il y a un risque de déshydratation très important. Ce risque est bien entendu encore plus important chez les jeunes chiots. Il est alors souvent indispensable de donner des soins spécifiques.

Dans les cas graves, votre vétérinaire cherchera à déterminer les causes des vomissements et mettra en œuvre tous les traitements nécessaires : perfusion en cas de déshydratation, un pansement gastrique pour éviter les attaques acides sur les muqueuses digestives et traitera la cause des vomissements.

 <<Retour